La Banque islamique de développement (BID) et 

l'Agence internationale d' énergie atomique (AIEA), 

lancent un appel à candidatures

Deuxième édition | 2021

Appel à l'innovation

Sauver la vie de femmes contre le cancer

Partenariats mondiaux pour améliorer le diagnostic et le traitement du cancer du sein et du col de l'utérus dans les pays à faibles et moyens revenus

Ouverture du dépôt des candidatures: 15 juin - 15 août 2021

 Submit Now 

Le cancer est devenu une priorité dans le programme mondial de santé et de développement en raison de l'augmentation continue de la charge de morbidité et de son profond impact social et économique. Au sein de l'ordre du jour du cancer et recon s ing bénéfice pour la santé des femmes, les cancers du sein et du col utérin ont été identifiés comme des priorités d'action par les parties prenantes mondiales, multisectorielles.

La Banque islamique de développement (BID) et l'Agence internationale d' énergie atomique (AIEA)ont travaillé au cours de la dernière décennie pour aider les États membres en commun pour améliorer le contrôle du cancer et d' élargir l' accès au diagnostic du cancer et des services de traitement efficaces, sûrs et durables. Cette collaboration approfondie a conduit à la Reali de ation qu'il y avait un besoin urgent d'étendre encore le IsDB partenariat -AIEA pour lutter contre avec force la question des cancers féminins.

Le Cancer Call s'aligne également sur l' initiative de lutte contre le cancer de l' Organisation mondiale de la santé (OMS), visant à accélérer l'élimination du cancer du sein et du col de l'utérus en tant que problème de santé publique .

Processus de demande

  • Candidats éligibles doit appliquer pour l'appel à l'innovation en remplissant le formulaire de candidature en ligne.      
  • Candidatures de scientifiques individuels, de pôles d'innovation et d'incubateurs, d'universités, de centres de recherche et de développement supporté partrois scientifiques bien connus les arbitres sont préférables.
  • La candidature doit être accompagnée d'informations détaillées démontrant les informations demandées et étayées par des moyens médiatiques illustratifs (par exemple, photos, vidéos, démos, etc.).

Processus de sélection

La sélection passera par un processus rigoureux d'évaluation des propositions par deux comités indépendants de l'intérieur et de l'extérieur de la Banque, qui choisiront les scientifiques gagnants comme suit :


  • Le comité de sélection composé de consultants internationaux examinera, en consultation avec le département STI, les candidatures, contactera les candidats (si nécessaire pour des informations manquantes) et préparera une liste restreinte de candidatures
  • Le comité de sélection composé d'éminents scientifiques évaluera les candidatures et sélectionnera les gagnants, en fonction des critères de qualification mentionnés ci-dessus.
  • Les candidats retenus seront contactés et informés de la décision de la Banque une fois finalisée.


Remise des prix financiers et cérémonie de remise des prix

  • Deux gagnants de chaque catégorie seraient sélectionnés pour le prix.
  • Le prix comprendra une récompense en argent ainsi qu'un certificat de reconnaissance.
  • Le prix en espèces suggéré pour chaque catégorie sera comme indiqué ci-dessous (basé sur une analyse comparative internationale):
    CATEGORIE 1 - 50 000,00 $ (deux prix au total)
    CATEGORIE 2 - 50 000,00 $ (deux prix au total) 
  • La proposition gagnante pourrait être sélectionnée pour un soutien supplémentaire et une opportunité de réseautage de la part de la banque si elle est jugée appropriée pour une mise à l'échelle.

We believe in change

The need to address women’s cancers as a matter of priority and to scale-up effective diagnosis and treatment has become pressing. The vast majority of the cancer burden arises in Low- and Middle-Income Countries (LMICs), which are least prepared to avoid cases and deaths.

 With almost 90% of new cervical cancer cases and 92% of related deaths occurring in LMICs, the situation is reaching epidemic proportions. Most of these deaths could be avoided if prevention measures, proper cancer screening and treatment were in place.

Breast cancer is now the most common cancer globally, affecting more than 2 million women each year, and resulting in 685,000 deaths in 2020.


Cervical cancer is a fully preventable and treatable cancer, yet about 604,000 women were diagnosed and 342,000 died in 2020. At least 90% of breast and cervical cancer deaths are occurring in LMICs.
Significant investments involving a broad range of partners in comprehensive cancer control are required and crucial to improving the quality of life of women affected by cancer while at the same time strengthening national health systems